Allianz présente ses résultats en matière de durabilité pour l’année 2020 et annonce de nouvelles directives concernant les modèles économiques fondés sur le charbon

3 mai 2021
  • Forte satisfaction client, employeur le plus attractif dans le secteur de l’assurance et augmentation du nombre de femmes aux postes d'encadrement
  • Réduction significative des gaz à effet de serre émis par ses opérations
  • Extension des directives en matière de modèles économiques carbonés à l'assurance dommages et aux investissements pour compte propre à partir de 2023

Le Groupe Allianz a publié son 20eRapport de développement durable, qui dresse le bilan de ses réalisations en matière environnementale, sociale et de gouvernance d’entreprise pour l’exercice 2020 et expose sa stratégie ainsi que ses objectifs en matière de développement durable. Dans les prochaines années, l’entreprise prévoit de renforcer l’intégration des critères environnementaux et sociaux dans sa stratégie opérationnelle, le développement de ses produits et leur commercialisation. Pour répondre à l’intérêt croissant  des clients, des futurs collaborateurs et des investisseurs pour les thématiques du développement durable, Allianz développe de nombreuses solutions d’assurance bénéfiques pour l'environnement ou la société, des produits financiers durables et réduit les gaz à effet de serre émis par ses principales activités et opérations, conformément à l’Accord de Paris sur le climat.

Les produits financiers et d'assurance durables favorisent la transition vers une économie à faibles émissions carbones et ouvrent également des perspectives de croissance. Avec près de 6,8 milliards d’euros investis dans 116 parcs éoliens et solaires, Allianz demeure un investisseur de premier plan dans la transition énergétique. Les investissements dans des bâtiments verts certifiés durables ont progressé de 14,6 milliards d’euros à 18,3 milliards d’euros ; le volume des produits financiers durables dans le portefeuille d’investissement a augmenté de près de 10 milliards d’euros pour atteindre 39,3 milliards d’euros. Les gestionnaires d’actifs Allianz Global Investors et PIMCO ont étendu leurs approches ESG aux fonds des clients, en investissant au total 142 milliards d’euros dans des projets et des entreprises durables. Assureur de premier ordre de l'énergie éolienne et solaire, Allianz ambitionne également de contribuer au développement de la filière hydrogène grâce à ses solutions d'assurance.

Concernant l'investissement des fonds des assurés, Allianz entend poursuivre la réduction des émissions de gaz à effet de serre de ses portefeuilles d’actifs jusqu'à atteindre des émissions carbones nettes nulles d'ici 2050, avec en ligne de mire la réalisation d'un objectif intermédiaire d'ici 2025. Allianz va progressivement se désengager des modèles économiques fondés sur le charbon d'ici 2040, tant au niveau de ses investissements que de ses produits d'assurance dommages. Allianz entend soutenir cette transformation à long terme qui touche tous les secteurs et marchés en privilégiant le dialogue avec les entreprises et l'accompagnement via des plateformes/réseaux internationaux. Allianz appliquera également de manière progressive des exclusions sur les modèles économiques particulièrement polluants, comme l’extraction et l’utilisation du charbon thermique. Le but est de minimiser à moyen terme les risques environnementaux et financiers identifiables au sein de ses portefeuilles.

« Nous voulons protéger nos clients contre les risques croissants liés au changement climatique et, dans le même temps, poser dès à présent les jalons d'une économie durable », explique Line Hestvik, Chief Sustainability Officer du Groupe Allianz. « Bien sûr, ce changement en profondeur ne peut se faire que progressivement et de concert avec les autres parties prenantes. C’est pourquoi Allianz, en tant que partenaire de ses clients, se tiendra à leurs côtés pour les épauler dans leur transition vers une activité respectueuse du climat dans les années à venir. Toutefois, si les entreprises échouent à mettre sur pied une stratégie climatique résiliente dans un avenir proche malgré le cadre réglementaire et scientifique, nous n'aurons pas d'autre choix, en dernier ressort, que de nous désengager ».

Dans le cadre de sa stratégie pour le climat, Allianz va plus loin dans son ambition à l'égard des entreprises dont les activités sont carbonées tant au niveau de ses investissements que de ses produits d'assurance dommages. Allianz respecte ainsi les recommandations scientifiques pour une réduction plus rapide des émissions de gaz à effet de serre à l'échelle de la planète pour les dix prochaines années. Changements les plus notables : Changements les plus notables : Allianz s'engage à ne plus couvrir les dommages et à ne plus financer les sociétés minières qui prévoient d'exploiter de nouvelles mines de charbon ou qui tirent plus de 25 pour cent de leurs revenus de l'extraction du charbon ou qui produisent plus de 10 millions de tonnes de charbon par an à partir du 1er janvier 2023. Le Groupe adopte une position similaire vis-à-vis des fournisseurs d'énergie qui construisent de nouvelles centrales au charbon ou qui produisent plus de 25 pour cent d'énergie ou plus de cinq gigawatts par an à partir du charbon, ainsi que des fournisseurs de services qui tirent plus de 25 pour cent de leurs revenus du charbon. Seules les activités et opportunités d’investissement de ces entreprises qui portent exclusivement sur des énergies renouvelables continueront d’être assurées ou financées dès lors qu'une trajectoire globale de transition climatique est en place. Depuis 2018, il n’y a pas eu aucun nouveau projet lié au charbon dans les portefeuilles de fonds des assurés. Depuis 2015, Allianz a supprimé progressivement plus de 6,3 millions d'euros d'investissements dans des modèles économiques fondés sur le charbon le seuil sera, en l'occurrence, également réduit à 25 pour cent à partir de 2023.

À partir du 1er juillet 2021, Allianz étendra l'exclusion actuelle portant sur l'assurance et les investissements dans chaque mine ou centrale charbon en activité ou en construction, ainsi qu’aux infrastructures connexes telles que les terminaux de ports charbonniers. 

Allianz est également sur le point d'atteindre ses objectifs en matière de durabilité au sein de ses propres activités : ces dix dernières années, ses émissions de gaz à effet de serre par collaborateur ont diminué de 62 pour cent. De 57 pour cent en 2020, la part des énergies renouvelables sera portée à 100 pour cent d’ici fin 2023. Allianz soutient une culture d’entreprise inclusive et des modèles de travail flexibles. Les femmes sont bien représentées chez Allianz ; elles représentent plus de 38 pour cent des managers et 42 pour cent du vivier de talents. Les collaborateurs apprécient notre culture d’entreprise, leur satisfaction a augmenté avec un indice de méritocratie inclusif de 78 points sur 100. Les clients ont également très bien noté Allianz l'année dernière : 79 pour cent des entités Allianz affichent un taux de recommandation par les clients (NPS) supérieur à la moyenne du marché ou se hissent à la tête de leur marché respectif en matière de fidélité (2019 : 70 points).

Ce texte est une traduction du communiqué de presse original en anglais disponible ici.

Contacts Presse