Journée de la Recherche Médicale Allianz

Paris, France, 28 mars 2018
  • Remise du Prix de Recherche 2017 de la Fondation Allianz-Institut de France
  • Remise du Prix de Recherche ADPS (Association de Prévoyance Santé) 2017 de Recherche sur la prévention du Vieillissement
  • L’ANCRE et la Fondation Cœur et Artères : le mécénat au service de la recherche et de la prévention dans le domaine des maladies cardiovasculaires et cardiométaboliques.
  • L’Union Nationale pour les Intérêts de la Médecine (UNIM) apporte son soutien à deux institutions de recherche médicale : Ilumens et ICM (Institut du Cerveau et de la Moelle épinière).

Allianz France, acteur engagé dans la santé, innove non seulement en couvrant de nouveaux risques mais aussi en soutenant la recherche médicale pour contribuer à réduire et à prévenir les risques de santé. La Journée de la Recherche Médicale témoigne de l’engagement d’Allianz France et de ses partenaires en faveur du progrès de la science au service de l’ensemble des citoyens.

Allianz - alexis-brice

Le prix de la Fondation Allianz-Institut de France 2017 est décerné à Alexis Brice, médecin neurologue, chercheur spécialiste en génétique et directeur de l’Institut du Cerveau et de la Moelle épinière, pour ses recherches sur les bases génétiques et moléculaires de plusieurs maladies neurodégénératives.

Alexis Brice est un éminent neurogénéticien qui a contribué au cours des dernières décennies à l’avancée majeure de recherches sur les bases génétiques et moléculaires de plusieurs maladies neurodégénératives. Il a combiné ses activités médicales et de recherche avec succès et est un expert hautement respecté sur des maladies telles que Parkinson, démences fronto-temporales, ataxies cérébelleuses, paraplégies spastiques et Charcot-Marie-Tooth.

Les actions qu’Alexis Brice a menées au fil des années ont permis la mise en place d’approches de pointe pour détecter les signes précoces de la maladie chez les patients et évaluer les contributions multifactorielles à l’apparition et à la progression de la maladie.

Le travail de son équipe de recherche est fait d’allers et retours entre les patients (ou leur matériel biologique) et les modèles cellulaires et animaux des mêmes pathologies qui s’enrichissent mutuellement.

Afin de mener des études génétiques, il a créé une banque d’ADN et de cellules qui contient actuellement le matériel génétique de plus de 50 000 personnes, patients ou apparentés, atteints de maladies du système nerveux. Cette banque certifiée permet d’avoir le matériel biologique indispensable aux études génétiques et les données phénotypiques approfondies de chaque patient.

Le Prix de Recherche ADPS sur la prévention du Vieillissement récompense le Docteur Guido Kroemer pour ses travaux sur l’Autophagie montrant que la stimulation de l’Autophagie par des molécules naturelles capables de mimer la restriction calorique (hydroxycitrate, resveratrol, spermidine)  améliore la santé et prolonge l’espérance de vie chez l’animal. Des études chez l’homme montrent que la consommation de ces molécules réduit le risque de maladie cardiovasculaire.

Allianz - guido-kroemer

Le Docteur Guido Kroemer est professeur d’immunologie à la Faculté de Médecine de l’Université de Paris Descartes, directeur de l’Unité de Recherche « Apoptose, Cancer et Immunité » à l’Inserm, directeur de la plateforme de Métabolomique de l’Institut Gustave Roussy et praticien hospitalier à l’Hôpital européen Georges Pompidou à Paris. Il est également Professeur adjoint au Karolinska University Hospital à Stockholm.

Guido Kroemer est l’un des scientifiques français les plus brillants en Biologie cellulaire. Éminent spécialiste de l’apoptose, processus naturel d’élimination des cellules que l’on trouve altérées dans de nombreuses pathologies humaines et au cours du vieillissement, il est également à la pointe des recherches sur l’autophagie, un processus dont la découverte a été récompensée par le Prix Nobel de médecine en 2016.

Suite à ses travaux et fort de ces résultats chez l’homme, l’équipe du Professeur Kroemer recherche actuellement à identifier d’autres molécules et caractériser leurs effets bénéfiques sur le métabolisme, la santé cardiovasculaire, le cancer et d’autres maladies liées à l’âge.

L’Association ANCRE et la Fondation Cœur et Artères partagent un intérêt commun pour le développement de la recherche médicale et soutiennent plus particulièrement le développement de la recherche et de la prévention dans le domaine des maladies cardiovasculaires et cardiométaboliques.

Le programme de recherche soutenu par la Fondation Cœur et Artères et l’ANCRE, dont les travaux sont menés par le Professeur Michel Haïssaguerre, couvre l'ensemble de la chaîne, du fondamental au clinique, et est réalisé au sein de l'Institut de RYthmologie et Modélisation Cardiaque (Liryc) à Bordeaux. Ce programme scientifique vise à améliorer considérablement le diagnostic et la prise en charge des pathologies cardiaques électriques, notamment par le développement de nouveaux équipements, l'identification de cibles thérapeutiques, ou les méthodes de diagnostic assisté par ordinateur et l'usage de méthodes chirurgicales sous IRM.

Les objectifs sont d'améliorer le soin aux patients et leur qualité de vie, de réduire le nombre de décès et de limiter les interventions chirurgicales lourdes et coûteuses.

L’Union nationale pour les intérêts de la médecine (UNIM) apporte son soutien à deux institutions de recherches médicales prestigieuses : Ilumens et ICM (Institut du Cerveau et de la Moelle épinière).

Au travers de cet engagement, l’UNIM participe aux travaux de recherche du Professeur Lionel Naccache (Institut du Cerveau et de la Moelle épinière) et accompagne la recherche pour l’innovation pédagogique en santé, avec un projet de prix qui sera présenté par le Professeur Antoine Tesnière (Université Paris Descartes, Ilumens).

Contacts Presse