Pour Allianz France, la délégation d’assurance emprunteur devient un levier clé de pouvoir d’achat immobilier

25 juin 2021

Le Haut Conseil de stabilité financière (HCSF)  traduira, au cours de l’été, ses recommandations en une norme juridiquement contraignante, après publication d’un bilan de l’application de ses recommandations. Cela impliquera notamment pour les banques d’inclure systématiquement le coût de l'assurance de prêt obligatoire dans le calcul du taux d'endettement des emprunteurs.

« Cette mesure ne devrait pas être sans conséquence sur le pouvoir d’achat immobilier réel des Français. Le passage du taux d’endettement maximum de 33% à 35% semble optiquement la compenser. Cela cache le fait que les acheteurs immobiliers se focalisent souvent sur le taux d’intérêt du prêt, en oubliant qu'en période de taux bas l’assurance emprunteur représente une part majoritaire du coût du crédit. C'est donc à ce coût de l’assurance que les emprunteurs doivent s'intéresser en premier lieu d'autant qu’il s’accroit avec la durée des prêts.  En faisant baisser le coût d'assurance par une saine concurrence la délégation d’assurance est un levier clé de solvabilité pour les emprunteurs. Ils y gagnent souvent la possibilité d'acheter une pièce en plus ou un réel levier sur leur taux d'endettement », explique Sylvain Coriat, membre du comité exécutif d’Allianz France, en charge de l'unité Assurances de Personnes

Les taux bas mettent en exergue le poids de l’assurance de prêt dans un emprunt immobilier. C’est tout particulièrement le cas en ce moment car les taux d’emprunt sont au plus bas : 1,07 % en moyenne toute durées confondues (1), alors que les taux moyens d’assurance emprunteur restent stables sur le marché. De fait, le taux annuel effectif d’assurance (TAEA), pourcentage que représente le montant de l’assurance emprunteur par rapport au montant du crédit immobilier, devient une information essentielle quand on sait que l’assurance contractée par l’emprunteur représente en moyenne 30% du coût total du crédit.

Jusqu’à 16.000 euros d’économies sur l’assurance de prêt, avec Allianz Assurance Emprunteur

En France, 8 emprunteurs interrogés sur 10 ne connaissent pas le coût de leur assurance de prêt et 62% n’ont aucune idée des économies réalisables (2) alors qu’elles sont significatives pour la plupart des emprunteurs. Allianz France offre d’ailleurs la possibilité aux emprunteurs de calculer, en quelques clics et sans engagement, l’économie potentielle qu’ils pourraient faire en optant pour Allianz Assurance Emprunteur, via cet outil accessible en ligne.

Chez Allianz France, plus de 50% des souscriptions en assurance emprunteur sont initiées via cet outil en ligne. Il faut dire que l’offre d’assurance de prêt d’Allianz France permet aux emprunteurs immobiliers de réaliser jusqu’à 16 000 euros d’économies (3) sur le coût total de leur assurance de prêt, par rapport aux différentes solutions assurantielles proposées par leurs banques.

La possibilité de délégation d’assurance est méconnue par 77% des emprunteurs interrogés et 35% ne savent pas qu’on peut changer d’assurance emprunteur sans changer de banque (2). Pourtant si on met en perspective ces économies potentielles avec la nouvelle obligation d’inclure systématiquement le coût de l’assurance de prêt obligatoire dans le calcul du taux d’endettement des emprunteurs, elles se traduisent en pouvoir d’achat immobilier réel supplémentaires pour les nouveaux acquéreurs. Et, pour les emprunteurs déjà propriétaires c’est une opportunité significative de dégager du pouvoir d’achat supplémentaire en réduisant la facture de leur assurance de prêt. Afin de mieux faire connaître cette possibilité, Allianz France vient donc de lancer une campagne de communication mettant en avant les économies potentielles réalisables en souscrivant Allianz Assurance Emprunteur.

 

  1. Observatoire Crédit Logement/CSA
  2. UFC Que Choisir
  3. Sur le coût total de votre assurance de prêt Allianz Assurance Emprunteur : Cotisation pour un couple de cadres de 38 ans (bénéficiant de la remise automatique pour les co-emprunteurs), non-fumeurs, qui empruntent 195 000 € sur 23 ans à un taux d'intérêt de 1,45%, assurés à 100% par tête par le contrat Allianz Assurance  Emprunteur pour le Décès, la Perte Totale et Irréversible d'Autonomie (PTIA), l'Incapacité Temporaire totale de Travail (ITT) et l'Invalidité Permanente (IPT) complétée de l'option « Dos-Psy » permettant le rachat de l'exclusion des atteintes discales et vertébrales et des affections psychiatriques, des troubles anxiodépressifs (...) sans condition d'hospitalisation, en comparaison de la moyenne des contrats groupe du marché extrait de l'étude Profidéo sur l’assurance emprunteur A4035 de Mai 2021.

Expert

Contacts Presse