Trottinettes électriques, gyropodes, hoverboards : plus d’un Français sur 2 est prêt à les utiliser… mais pas n’importe comment !

Paris, France, 19 septembre 2018

Branchés, écologiques, rapides et pratiques, les nouveaux véhicules électriques individuels (NVEI) font aujourd’hui partie du décor. Déjà disponibles en location libre-service à Paris, cette expansion amène aujourd’hui l’Etat à réfléchir à la réglementation. Dans ce contexte, l’association Prévention Routière et Allianz France organisent Electromouv’, une série d’événements pour initier et conseiller les Français à leur usage. A cette occasion, les partenaires dévoilent les résultats d’une enquête inédite* qui décrypte ce phénomène en pleine démocratisation.

Phénomène de mode ou démocratisation ?

L’enquête réalisée par l’association Prévention Routière et Allianz France révèle que 9 Français sur 10 ont déjà entendu parler ou vu des nouveaux véhicules électriques. La démocratisation du phénomène… est sans appel :
1 tiers des Français ont déjà testé ces véhicules
Plus d’1 sur 10 les utilise de façon régulière ou occasionnelle.
57% envisagent de se servir de l'un de ces engins électriques à l'avenir !


Pourquoi un tel succès ?

Les Français les décrivent comme des véhicules innovants, ludiques, rapides et écologiques. Les plus connus d’entre eux sont les trottinettes électriques (83%), les hoverboards (82%) et les gyropodes (66%).
Un succès fondé sur la grande souplesse d’utilisation de ces véhicules qui répond aux besoins actuels de nombreux Français en matière de déplacement. Que l’on souhaite les utiliser pour les loisirs ou pour les déplacements quotidiens, ils apparaissent comme une solution à la congestion des villes, permettent une utilisation multimodale, ne polluent pas et s’emportent partout.


Inquiétude sur la sécurité…

Malgré leur généralisation, la sécurité et la réglementation restent une inquiétude pour les Français. Interrogés sur les espaces de circulation qui pourraient leur convenir, ils privilégient les voies cyclables (74%) et les trottoirs (39%) alors que les utilisateurs revendiquent des espaces de circulation beaucoup plus variés, incluant la chaussée ou les chemins en terre. Lors d’entretiens, les utilisateurs conscients de leur rapidité de déplacement, ont largement évoqué les risques qu’ils encourent en circulant sur certaines routes ou aux carrefours. Ils pointent également les risques liés à la détérioration des chaussées et des trottoirs qui peuvent générer des chutes voire des blessures graves.


Une campagne de sensibilisation sur le terrain

L’association Prévention Routière et Allianz France donnent rendez-vous aux Français en septembre à Paris, Lyon et Bordeaux ! Au programme : initiation à ces nouveaux véhicules et conseils sur les bons comportements à adopter. Les partenaires rappelleront notamment l’importance de l’équipement, de la maîtrise de son véhicule et des règles d’assurance à respecter.

Allianz - Mettre description image ici

Nos conseils pour rouler en sécurité


Bien s’équiper, c’est essentiel !


Nous recommandons vivement aux utilisateurs de nouveaux véhicules électriques individuels (NVEI) de porter un casque et des vêtements couvrants qui les protégeront en cas de chute. Les débutants peuvent également porter des protège poignets,des coudières et des genouillères.


Rester visible en toute circonstance !


Ces engins sont nouveaux dans l’espace urbain et silencieux. Certains usagers peuvent ne pas repérer ces nouveaux utilisateurs, il est donc essentiel que vous restiez visible. Pour cela nous vous conseillons :
> de porter un gilet de haute visibilité et des éléments rétroréfléchissants
> d’équiper votre véhicule de dispositifs d’éclairage et d’éléments rétroréfléchissants


Circuler au bon endroit !


La réglementation concernant ces nouveaux véhicules électriques devrait évoluer prochainement. Actuellement, les utilisateurs sont tolérés sur les trottoirs au pas, c’est-à-dire à 6 km/h maximum. Ils sont également tolérés sur les pistes cyclables lorsqu’ils ne dépassent pas 25 km/h. Les utilisateurs ne doivent pas circuler sur la chaussée car ils sont peu visibles des autres usagers et particulièrement vulnérables en cas d’accident. Dans tous les cas, nous conseillons aux utilisateurs d’étudier leurs parcours et d’adapter leur vitesse à leur environnement.


Assurer son véhicule électrique individuel


Ces engins sont soumis à la même obligation d’assurance de responsabilité civile que les véhicules motorisés tels que les motos ou les voitures. Cette assurance couvre les dommages que les utilisateurs pourraient causer à autrui (blessures d’un piéton, dégâts matériels, etc.).

Quelle réglementation dans l’Union Européenne ?

Alors que la France est sur le point de renforcer la réglementation pour permettre une meilleure cohabitation des différents usagers de la route incluant les nouveaux véhicules électriques individuels, voici un rappel des pratiques sur le sujet en Europe.

Autorisation sur le domaine public

Interdiction sur le domaine public

Allemagne, Autriche, Belgique, Espagne (soumis à l’accord des municipalités), Grèce, Hongrie, Irlande, Pays-Bas, Portugal, République Tchèque, Suède, Suisse

Danemark, Italie, Luxembourg, Royaume-Uni

Assimilé vélo

Assimilé piéton

Assimilé motocycle

Allemagne, Autriche, Suède, Belgique (conditions de vitesse),

Pays-Bas

Belgique (conditions de vitesse),

Pays-Bas (uniquement personnes à mobilité réduite), Portugal, République Tchèque

Suisse

Limitation d’âge (entre 12 et 18 ans)

Limitation de vitesse

Assurance obligatoire

Allemagne, Autriche, Pays-Bas, Portugal

Belgique, Espagne, Pays-Bas, Portugal, République Tchèque, Suisse

Allemagne, Pays-Bas

Equipements obligatoires (éclairages et/ou plaques d’immitraculation, et/ou avertisseurs sonores et/ou port du casque)

Allemagne, Autriche, Belgique, Danemark, Pays-Bas, Suisse

Circulation autorisée sur les

aménagments cyclables

Circulation autorisée sur la chaussée

Circulation autorisée sur les trottoirs, aires piétonnes

Allemagne, Autriche, Belgique, Hongrie, Pays-Bas

Allemagne (sauf si aménagements cyclables), Autriche (sauf si aménagements cyclables), Belgique (sauf si aménagements cyclables), Suisse

Belgique, Hongrie, Pays-Bas,

République Tchèque

Contacts Presse